Escapade à Ôwakudani / Hakone

Visite de la vallée volcanique d’ Ôwakudani à Hakone ,  au Japon – mai 2014

Nous sommes partis au départ de Tokyo le matin par le train au doux nom « Romance Car » qui nous a déposé 1h30 plus tard à Hakone. Que de jolis paysages verdoyants tout le long du trajet et de petits villages qui ont l’air complètement isolés.

Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-1 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-2

Puis nous avons repris un petit train local pour une balade sinueuse très atypique et montagneuses.  Parfois le train se faufile sur des voix très étroites et se tortille, on se demande comment il fait pour serpenter au milieu de cette végétation à raz les fenêtres. Destination Gora où  nous avons pris ensuite un funiculaire jusqu’à Sounzan !

Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-3 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-4 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-5 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-6 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-7 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-8 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-9

Une fois tout cela passé, ce n’est pas encore terminé ! Il reste une ultime étape et pas des moindre : prendre les téléphériques (le  Ropeway).  Pour les affolés du vertige comme moi c’est pas forcément l’éclate mais bon, le trajet ne dure « que » 10 minutes 🙂 Soyons courageux ! La vue est très particulière de là haut, on voit d’étonnants paysages jaunes orangés colorés par le soufre jaillissant des fumerolles.

Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-10 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-11Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-12

« Seulement » 10 minutes plus tard donc, nous voilà à Ôwakudani, au pied du mont Kami (ou Kamiyama 神山町). Là haut, on y a une très belle vue et si on a de la chance, on peut apercevoir le Fujiyama par temps clair. Lorsque nous y sommes allés, évidemment,  il y avait des nuages donc pas de Fuji pour nous :/ Les fumerolles dégagent une odeur qui vous tire le dernier repas de l’estomac, et c’est assez peu dire .. Une odeur entre le pet et l’œuf pourri , celle du soufre, un vrai régal pour les narines en somme ^^

Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-13 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-14

Là-haut, il fait bien plus froid qu’à Tokyo , on était vraiment gelés malgré que nous avions prévus des épaisseurs en plus. Un Bênto plus tard, nous profitions du sublime spectacle, la goutte au nez.

Le « met » local s’appelle Kuro-Tamago ce qui signifie « œuf noir ». Ce sont des œufs cuits dans l’eau des sources chaudes. La coquille devient alors noire et l’odeur de ces œufs est la même que celle de l’air ambiant : bon appétit n’est-ce pas ! Enfin, il paraît que de les consommer augmenterait l’espérance de vie alors faisons nous privons pas voyons !  Là bas, les kuro-tamago sont déclinés sous toutes les formes dans la seule et unique petite boutique située là haut :  de la broche au magnet et du tablier aux chaussettes. Mes enfants ont tentés l’expérience et ont plutôt aimés bien que d’après eux le goût était plutôt très différent de l’œuf cuit dans l’eau claire. Pour ma part j’ai passé mon tour, déjà écœurée par la puanteur ambiante ,vous ai-je déjà dit que ça sentait vraiment mauvais  au fait? .. 😉

Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-15 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-16 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-17 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-18 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-19 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-20 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-21 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-22 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-23 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-24 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-25 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-26 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-27

Après avoir pris des petits sentiers pour nous rendre au plus près du mont Kami, nous sommes redescendu et avons repris le chemin en sens inverse avec une halte à Gora,  petit village perché. Nous y sommes restés un petit moment le temps de se promener, découvrir des rues pittoresques très calmes et désertes où l’on rencontre des petites écolières en uniforme traditionnel et des chats somnolents  🙂

Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-28 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-29 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-30 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-31 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-32 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-33 Photographie hakone sounzan gora owakudani japon-34

Pour résumé, outre l’odeur et le froid, Ôwakudani et toutes les étapes qu’il faut franchir pour s’y rendre valent vraiment le coup ! On y découvrir un Japon traditionnel dans un lieu hors du commun. C’est quand même pas tous les jours qu’on voit les fumerolles d’un volcan et qu’on mange des œufs bizarres qui rallongent votre espérance de vie !

Publicités

One thought on “Escapade à Ôwakudani / Hakone

Laissez moi un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s