Pourquoi je me suis éloignée de Facebook

getimage.php

En 2015, je constate que les Humains sont de plus en plus décevants. Facebook est le réseau social qui dé-sociabilise. On ne peut plus s’en passer ou presque, et pourtant il déshumanise.

Cela fait des semaines que je constate la dégradation des codes sociaux, et ce matin, après des mois d’accumulation, une goutte d’eau a fait déborder le vase me décidant à ne plus rien partager sur Facebook pour une durée indéterminée.

1 – « Tu as le droit de jeter ton prochain, t’inquiète pas c’est du virtuel »

FB ne serait donc « qu’un réseau social » , se justifient les personnes qui te dégagent de leur contacts par exemple. C’est à dire ? A croire que la vie quotidienne et les gens qu’on côtoient dans la vie ne font eux, pas partie d’un réseau social. En résumé, le côté virtuel du réseau te permet de claquer ta porte à la gueule des gens sur internet sans scrupule et quand on se voit on fait comme si de rien était en somme. Je ne t’apprécie pas assez pour que tu fasses partie de mon réseau, on sait donc à quoi s’en tenir sur le fond de ce que pensent ou ressentent les gens de vous.

2 – « Tu as le droit d’imposer ta vision des choses qui est sans nul doute la meilleure, t’inquiète pas sur internet tu as tous les pouvoirs « 

FB est un lieu où les gens t’inondent de publications sur leurs opinions que ce soit politiques, religieux ou encore éducatifs. Cela ne serait pas dérangeant si les gens ne voulaient pas te bourrer le mou avec leurs idéologies. Chacun y va de son partage pour se revendiquer quelque chose ou se faire passer pour,  et c’est fatiguant. On se justifie à longueur de temps alors qu’on ne devrait pas.  On te dit comment être un bon humain : ne consomme pas trop, arrête de manger de la viande, ne donne pas de bonbons à tes enfants, allaite ton bébé, ne prend pas part au débat etc.  Car, être d’un avis divergent veut forcément dire que tu critiques l’autre, à priori, sur FB.

3 – « Tu as le droit de critiquer ou de rabaisser les autres, t’inquiète pas sur internet tu as le droit d’être odieux »

FB est un lieu où tu es jugé parfois à demi-mot avec des sous-entendus déplacés, où parfois au contraire très ouvertement, on essaye alors de t’imposer une vision des choses sur un ton sarcastique, toujours avec ce smiley qui fait un clin d’œil, tout le monde aura déjà vu le fameux « chacun pense ce qu’il veut 😉 « qui en fait veut dire « je pense que j’ai raison et ça me fait bien rire que tu penses le contraire ». Les gens se permettent de te parler et de te répondre comme ils n’oseraient jamais le faire hors du net. A croire que les écrans donnent des ailes à certains.

4 – « Tu as le droit de mal te comporter avec les autres , t’inquiète pas sur internet il n’y a plus de savoir-vivre »

Le « j’aime » devient « j’ai pris connaissance de ça » (en toute légèreté) , même si c’est sous le prénom d’une personne qui vient de décéder tragiquement, ou « j’approuve » sous une publication à sous-entendus. Les codes sociaux disparaissent, on blesse les gens  sous prétexte que c’est internet donc on s’en fout, c’est pas pareil que dans la « vrai vie ». Mais c’est quoi « la vrai vie »  au juste ? Les gens se connectent tous les jours sur FB, parfois même 10 , 15 fois ou plus. Ils s’arrêtent donc de vivre lors de leurs connexions il faut croire ?

Plus ça va et plus je suis blessée moi-même sur FB. Marre de ressentir l’amertume du jugement, de m’engrainer pour des choses futiles, d’avoir affaire à des handicapés sociaux qui perdent les notions de ce qui se fait ou non et deviennent par conséquent mal-élevés.

Je n’ai pas besoin d’entendre de ne pas « me prendre la tête », de « me concentrer sur les choses positives ou les bonnes personnes » etc… Car là je ne fais que donner un ressenti, mais ma vie ne s’arrêtera pas pour autant bien évidemment.

 

Publicités

2 thoughts on “Pourquoi je me suis éloignée de Facebook

  1. je me retrouve beaucoup dans ce que tu écris (j’aurais pu écrire cet article en fait). C’est peut être pour cette raison que j’ai si souvent désactivé mon compte FB … On ne se rend pas compte de l’impact des phrases que l’on peut écrire ni de leur formulation… ceci peut être très blessant. On me dit souvent « mais c’est le langage écrit »  » il n’ y a pas l’intonation » …

    J'aime

  2. Que ça fait du bien de lire cet article et de trouver des gens qui partagent la même vision des choses que moi! Je passe pourtant sur ton blog régulièrement mais j’avais zappé cette publication, honte à moi 🙂
    J’ai moi aussi déserté FB depuis plusieurs mois pour les même raisons et le même ressenti.. Les gens n’ont aucun respect ni savoir vivre sur le net (et encore plus sur FB) et je ressentais de plus en plus le besoin de profiter de la vraie vie et de m’éloigner de tous ces gens qui pensent que sous prétexte que c’est du « virtuel » on peut tout se permettre!

    J'aime

Laissez moi un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s