Ce weekend de Novembre

Pray-for-Paris-Verratti1

13.11.2015

Une date de plus qui restera traumatisante pour l’ensemble d’entre nous qui avions encore un semblant d’espoir pour l’humanité et pour ceux qui comme moi ne comprennent pas comment des groupes de personnes , et aussi nombreuses,  puissent tuer des innocents peu importe au nom de qui, salissant ainsi l’image d’une religion qui n’a jamais cautionnée leurs actes. Ce vendredi soir , pourtant dit  « jour de la gentillesse », le programme télé était désespéramment déconcertant de nullité, et mon fils de 7 ans et demi, en weekend, avait envie de regarder le match France-Allemagne sur la première chaine. D’habitude je dis non car je déteste le foot, mais là j’ai accepté pour lui faire plaisir. Mon fils a entendu retentir une détonation à la télé, ce qui l’a surpris, il m’a dit « on a entendu comme des pétards forts », je n’avais pas fais attention donc j’ai dis que c’était possible. A la fin du match, la chaine annonce qu’un terrible attentat a eut lieu à Paris et que les programmes allaient être perturbés.. en parallèle je vois sur facebook les premiers messages qui parlent du drame. J’ai alors couché mon fils lorsqu’ils ont lancés l’édition spéciale, il s’inquiétait et voulait que je lui explique ce qu’il s’était passé, à ce moment là on comptabilisait 18 morts et le Bataclan était en otage sans qu’on ne sache ce qu’il se passait là bas .. J’ai finalement passé ma soirée devant les infos, jusqu’à 2 heures .. suivant pas à pas l’effroyable décompte en temps réel des victimes et j’étais de plus en plus choquée d’entendre 30, puis 40 morts fusillés ou tués aux explosifs .. puis de découvrir l’assaut des policiers et les plus de 80 morts supplémentaires au Bataclan .. En découvrant ces infos j’ai eut peur, j’avais besoin d’entendre que le pays maitrisait la situation mais le discours chevrotant du président n’a fait que renforcé mon sentiment d’insécurité. Au réveil samedi matin, ma première pensée était vers le drame et pour les victimes. Je suis allé travailler comme tous les samedis. Vivant dans la troisième plus grande agglomération du pays , je ne me sens plus forcément en sureté. J’ai passé ma journée de samedi à regarder les gens autours de moi, à regarder les voitures, à penser que personne n’est à l’abri de l’horreur, que n’importe quel fou peut ouvrir le feu à tout moment sur n’importe qui. J’ai pensé à tous ces gens à Paris qui allaient au resto entre amis, ceux qui emmenaient leurs enfants au match, ceux qui allaient à ce concert des Eagles Of Death Metal, postant leurs photos sur Instagram juste avant le concert, comme Gilles Leclerc, qui ne donne depuis plus aucun signe de vie. Tous ces gens au concert qui passaient un bon moment quelques minutes avant que des types commencent à vouloir les tuer  un par un.. Ce weekend on ouvre les réseaux sociaux et on découvre toutes ces images de personnes disparues, qu’on apprend mortes pour certaines quelques heures plus tard, d’autres miraculeusement en vie, et d’autres sans nouvelle encore . On découvre des centaines de photos de profil qui prennent les couleurs de la France, des vidéos circulent, effroyables oui, mais qui font prendre conscience encore plus fortement que ce qui vient de se passer est vraiment dramatique. On apprend que le monde est avec nous par des photos. Puis hier soir je regarde les infos que je n’avais pas allumée de la journée, et je découvre les images de soutiens d’autres pays pour nous et « La vie en rose » chantée par Madonna en hommage, lors de son concert à Stockholm qui me tire les larmes. Les images de tristesse et de désespoirs me plombent, me touchent encore davantage. J’ai une très grosse pensée pour toutes ces victimes dont j’ai appris les noms, les métiers, l’âge .. des inconnus mais qui sont comme vous et moi, des êtres humains avec familles, enfants, travail. Je suis de tout cœur avec ceux qui ont perdus des êtres chers. C’est un triste weekend que nous avons vécu, et de nombreux jours encore nous aurons  la mort dans l’âme et le cœur meurtri. Tristement, j’ai la malheureuse conviction que l’horreur ne s’arrêtera pas là, et concrètement nous n’avons aucun moyen de nous protéger ou d’anticiper. Mais nous avons une arme ,  c’est de continuer de vivre librement comme nous le faisons, continuer à sortir, à boire ou manger en terrasse, continuer à aller voir des concerts, à dire ce que l’on pense et assumer ce que l’on est. Montrer à ces incultes que nous nous relèverons toujours quoi qu’il arrive. Sur le temps, les blessures ne nous affaiblissent pas, elles nous rendent que plus forts.

Toutes mes sincères condoléances à mon pays.

Publicités

Laissez moi un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s